Admin Admin Pas de commentaire

Les nouvelles, inquiétantes durant tout le week-end, au sujet de la résurgence du Coronavirus, vont faire baisser le CAC40 à l’ouverture…

LA TENDANCE

Les nouvelles, inquiétantes durant tout le week-end, au sujet de la résurgence du Coronavirus, vont faire baisser le CAC40 à l’ouverture ce matin. L’indice parisien devrait ouvrir sous les 4.900 points.

Les derniers chiffres recensés font état de 500.000 morts à travers le monde pour la Covid-19 qui a infecté plus de 10 millions de personnes. Environ un quart des décès recensés jusqu’à présent ont eu lieu aux États-Unis. C’est bien au sein de la première économie mondiale que se pose la question de l’ampleur d’une seconde vague.

Dimanche, la Californie a ordonné de fermer les bars dans sept comtés, dont celui de Los Angeles, confrontée comme une dizaine d’autres Etats américains à une hausse record du nombre de nouveaux cas de coronavirus depuis le début de l’épidémie. Vendredi, le Texas et la Floride avaient eux aussi ordonné à tous les bars de fermer.

WALL STREET

La Bourse de New York a fini la semaine dans le rouge vif, vendredi, face à un nombre record de nouveaux cas de coronavirus aux Etats-Unis. Les valeurs bancaires, ainsi que Nike, Facebook et Twitter ont particulièrement souffert. Plus généralement, les investisseurs s’inquiètent de la flambée des cas de Covid-19 aux Etats-Unis, qui fait peser des doutes sur le rythme de la reprise économique. Plusieurs Etats, dont le Texas et la Floride, ont dû suspendre le redémarrage de leurs activités, face à la flambée de coronavirus.

A la clôture, l’indice Dow Jones a perdu 2,84% à 25.015 points, tandis que l’indice large S&P 500 a cédé 2,42% à 3.009 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a lâché 2,59% à 9.757 pts. Sur l’ensemble de la semaine, les trois indices ont rechuté respectivement de 3,3% 2,9% et 1,9%.

L’once de métal jaune s’échange à 1.771$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1254$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 40,12$.

VALEURS A SUIVRE

Airbus : Une activité réduite de 40% jusqu’à la fin 2021 ? Dans un entretien accordé au journal allemand ‘Die Welt’, Guillaume Faury indique s’attendre à devoir diminuer de 40% sa production au cours des deux prochaines années. “Nous ne pouvons pas nous déconnecter de l’évolution des compagnies aériennes”, affirme le PDG d’Airbus. “Pour les deux prochaines années, 2020-2021, nous considérons que la production et les livraisons serons inférieures de 40% à ce que nous avions initialement prévu”. Pour faire face à la chute de la demande des compagnies aériennes, Airbus a réduit sa production d’environ un tiers en avril, et avait alors indiqué qu’il réévaluerait la situation en juin lorsque la visibilité serait un peu plus importante.